Conseils d'entretien

Pour que vos chaussures restent belles longtemps, il est très important de veiller à leur entretien. Vous trouverez ci-après différents conseils pour mieux les chouchouter. 

- Nettoyage et cirage, comment s’y prendre ?

- Cuir aniline et cuir doux, comment les reconnaître ?

- Daim (velours & nubuck), comment l’entretenir ?

- Cuir graissé (velours & cuir lisse), quel type de soins ? 


Nettoyage et cirage, comment s’y prendre ?

Nettoyer et cirer ses chaussures n’est pas vraiment compliqué, mais demande un peu de méthode. Par exemple, avant d’appliquer un produit d’entretien sur le cuir, il est nécessaire de commencer par un dépoussiérage soigné, car passer un cirage directement sur une chaussure sale ne servirait qu’à y coller la saleté qui s’y trouve déjà. De plus, la poussière empêcherait le cirage de pénétrer dans le cuir.

Ainsi, pour un cuir lisse, un chiffon légèrement humide suffira amplement. Pour le daim, on utilisera une gomme ou une brosse spéciale. Il est impératif que le cuir soit bien sec pour pouvoir appliquer le cirage et éviter ainsi la formation de taches.

En imperméabilisant vos chaussures avant de les porter, vous les protégerez des taches d’humidité et de la saleté. Ce geste simple facilitera également l’entretien quotidien. Pensez à maintenir une distance de 30 cm entre l’aérosol et la chaussure durant la vaporisation.

Mais tout d’abord, voici une petite astuce pour vous permettre de reconnaître les différents types de cuir utilisés chez Think! et devenir incollables en la matière ! 

 

Haut de page

Cuir aniline et cuir doux, comment les reconnaître ?

Cuir aniline et cuir doux sont deux sortes de cuir lisse. Pour savoir les différencier, lisez ce qui suit.

Cuir aniline : Faites le test suivant sur une partie non visible de la chaussure, par exemple à l’intérieur. Déposez une goutte d’eau sur le cuir. L’eau pénètre le cuir et laisse une tache sombre ? Il s’agit d’un cuir coloré en profondeur avec des colorants aniline solubles.

Cuir doux : Employez le même procédé. La goutte d’eau ne pénètre pas ? On dit alors qu’elle « déperle ». Nous sommes donc en présence de cuir doux, c’est-à-dire coloré en surface seulement.

Pour illustrer cette explication, on peut prendre l’exemple du bois : le cuir aniline réagissant comme du bois brut, tandis que le cuir doux se comporte comme du bois peint.

Le cuir aniline est celui que Think! privilégie le plus souvent. C’est un cuir aux pores ouverts, donc bien aéré et exempt de couche de colorant sur le côté nappa. La sélection se fait de façon très stricte car les cuirs présentent toujours des traces de piqûres d’insectes ou d’égratignures, gages qu’ils proviennent d’animaux élevés dans des conditions naturelles. Seules les peaux les plus belles sont retenues par Think.

Selon sa structure, le cuir absorbe plus ou moins les colorants ; c’est pourquoi les couleurs des cuirs colorés aniline non-revêtus présentent parfois des différences d’intensité. Bien que les cuirs aniline soient recouverts d’une couche de protection, leur couleur peut foncer lors de l’entretien, car le fait d’humidifier le cuir le rend un peu plus sombre. Ce phénomène, dû au caractère absorbant des matériaux utilisés, n’est que temporaire et il disparaît au séchage. Toutefois si vous souhaitez l’éviter, vous pouvez utiliser un imperméabilisant en aérosol après le dépoussiérage et avant le nettoyage ; vous rendrez ainsi vos chaussures plus étanches. Vous pourrez ensuite appliquer une petite quantité de cirage par mouvements circulaires, puis vous lustrerez la chaussure à l’aide d’un chiffon doux en laine ou d’une brosse. 

 

Haut de page


Daim (velours & nubuck), comment l’entretenir ?

Ce type de cuir s’entretient uniquement avec un imperméabilisant spécial daim qui protège la chaussure des auréoles dues à l’humidité et ravive la couleur. N’utilisez jamais ni graisse, ni cirage pour entretenir le daim, cela aurait pour effet d’en coller les poils.

Il est également possible que le daim neuf dégage un peu de poussière, sans rapport avec une quelconque abrasion du cuir. Vous pouvez la faire disparaître à l’aide d’une brosse adhésive pour vêtements et même utiliser l’aspirateur.

Pour ce qui est de l’entretien courant et du dépoussiérage, le daim doit être brossé régulièrement, puis imperméabilisé. Les traces de frottement seront effacées avec une gomme ou une brosse, dites « gomme à daim » et « brosse à daim ».

Nous ne saurions trop vous recommander d’effectuer un test sur un endroit non visible de la chaussure avant le premier entretien et de ne jamais insister si vous n’obtenez pas le résultat escompté. 

 

Haut de page


Cuir graissé (velours & cuir lisse), quel type de soins ?

Il existe des cuirs dont la surface est enduite de graisse ou d’huile qu’on appelle les cuirs « pull up ». Ils ont tendance à se marquer facilement, mais un simple coup de brosse efface toute trace d’utilisation.

Le cuir étant une matière vivante, ses caractéristiques varient énormément et ne sauraient être comparées aux matières synthétiques ; c’est pourquoi, quel que soit le type de cuir utilisé, Think! n’est pas en mesure d’anticiper la réaction des peaux lors de l’entretien. En revanche, en tant que spécialiste du cuir, nous mettons tout en oeuvre pour vous satisfaire et vous aider à adopter les bons gestes au quotidien, ceux qui permettront à vos chaussures de rester belles longtemps.

Pour cela, évitez impérativement les dissolvants ou détachants, tels que l’acétone, l’essence, l’alcool, etc. qui altèrent la couleur du cuir et créent des dommages irréversibles. Fuyez les produits « easy-shine » qui dessèchent le cuir et le crevassent. Privilégiez les produits de bonne qualité qui nourrissent le cuir en profondeur, tels que ceux que vous propose Think! à la rubrique « Entretien ». 

 

Haut de page

Derniers articles consultés